Le blogue
Sinistar
Nouvelles

Domotique : ce que les experts en sinistre doivent savoir

Par Isabelle Ladouceur-Séguin|7 min|septembre 2021

De plus en plus de gens ont recours à des gadgets pour contrôler leur habitation à distance. Mais lorsqu’un sinistre survient, qu’est-ce que cela implique pour l’assureur? Voici ce qu’il faut retenir.

Les appareils de domotique font le bonheur des compagnies d’assurance. Plusieurs offrent d’ailleurs des rabais à leurs clients pour les inciter à en installer. L’objectif? Prévenir les dommages et réduire le nombre de réclamations.

Pourtant, les systèmes de domotique peuvent être compliqués à réparer ou à remplacer après un sinistre. Pour vous éviter des maux de tête, nous avons rassemblé toutes les réponses à vos questions.

Quels sont les appareils de domotique les plus courants?

Un système résidentiel de base peut comprendre les appareils suivants :

  • Détecteur de fumée
  • Détecteur de fuite d’eau
  • Système d’alarme
  • Contrôle de l’éclairage
  • Contrôle de la température

Voyons chacun d’entre eux plus en détail.

Détecteur de fumée

Les appareils intelligents peuvent détecter rapidement la présence de :

  • Fumée
  • Flamme
  • Monoxyde de carbone

Ils avisent alors l’assuré et/ou une centrale avant qu’il ne soit trop tard. L’appareil peut aussi communiquer avec un téléphone intelligent via le réseau cellulaire. Il peut donc envoyer des alertes à l’assuré sur de longues distances.

Détecteur de fuite d’eau

Placé stratégiquement, il détecte les infiltrations d’eau qui proviennent :

  • de l’extérieur
  • d’un drain de plancher
  • de tuyaux de plomberie
  • d’électroménagers

Dans les deux derniers cas, le système peut même fermer l’entrée d’eau principale. Il avise alors l’assuré de la fuite. Et ce, par courriel ou via son téléphone intelligent.

Système d’alarme

ll s’agit de capteurs intelligents et de caméras de surveillance connectés. Ils peuvent alerter l’assuré et/ou une centrale en cas d’entrée par effraction. Encore une fois, l’assuré peut recevoir des alertes sur son mobile ou par courriel.

Contrôle de l’éclairage

Les interrupteurs intelligents permettent de modifier l’éclairage à distance. Que ce soit à l’aide d’une application mobile ou d’une télécommande.

Certains systèmes donnent aussi l’option de mettre une minuterie automatique. Autrement dit, d’éclairer certaines pièces à des heures et pour des durées précises. Cela peut servir entre autres à simuler sa présence durant de longues absences.

Contrôle de la température

Grâce à des thermostats intelligents, l’assuré peut contrôler le chauffage et la climatisation des pièces à distance. Le tout, à partir d’une application sur son téléphone intelligent.

Quelles sont les composantes des systèmes de domotique?

Ces systèmes ont plusieurs composantes. La plus importante est le panneau central, qui contrôle tout le reste. C’est un peu le “cerveau” du système.

Dans bien des cas, on peut ajuster les paramètres à partir d’une application mobile. Mais les systèmes de domotique viennent aussi avec des appareils de contrôle pour les pièces de la maison :

  • écrans ou claviers
  • interrupteurs
  • thermostats
  • détecteurs de mouvement ou de bris de vitre

Ces appareils communiquent avec le panneau central à l’aide d’une connexion filaire ou sans fil. En général, les connexions sans fil se font sur des fréquences autres que le Wi-Fi ou le réseau cellulaire. Le tout, pour prévenir les interférences entre les appareils.

Sachez qu’une même résidence peut comprendre plusieurs systèmes domotiques différents. Il peut donc y avoir à la fois des connexions filaires et sans fil.

Qui les installe?

Au Québec, seul un électricien qualifié peut installer un système de domotique. Il doit obligatoirement :

  • être membre en règle de la Corporation des maîtres électriciens du Québec
  • avoir une licence de la Régie du bâtiment du Québec de sous-catégorie 16 (entrepreneur en électricité)

Les entreprises de domotique n’ayant pas cette licence, elles font appel à des électriciens pour installer leurs systèmes. Puis, elles se chargent de les programmer.

Cependant, cette façon de faire peut causer des ennuis en cas de dommages. En effet, l’entreprise de domotique n’est pas qualifiée pour changer un interrupteur, par exemple. De son côté, l’électricien ne peut pas programmer le système. Si vous devez changer ou remplacer des composantes, vous pourriez donc faire face à une facture salée.

Comment choisir un installateur?

Sachez que tous les électriciens ne sont pas formés aux systèmes de domotique résidentielle. D’ailleurs, aucune formation professionnelle n’est offerte dans ce domaine.

Les électriciens qui souhaitent offrir ce service doivent donc se former directement auprès des fabricants.

Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut embaucher un installateur certifié par le fabricant. En particulier, quelqu’un de bien établi qui peut compter sur un bon réseau de distribution. Car la plupart des installateurs commandent les pièces de remplacement aux États-Unis et n’en gardent pas en stock. On peut donc devoir attendre plusieurs semaines avant de les recevoir.

Combien coûtent les systèmes domotiques résidentiels?

En tenant compte des appareils et de l’installation, un système domotique complet pour un bungalow peut coûter de 1500 $ à 15 000$. Tout dépend de la grandeur de l’habitation, de la complexité du système choisi et de sa qualité.

Il faut aussi savoir que les systèmes de domotique deviennent souvent désuets au bout d’un an ou deux. Ces technologies évoluent très vite et peuvent donc être moins durables.

Comment les assurés peuvent-ils prouver l’existence de leur système domotique?

Plusieurs entreprises de domotique offrent un certificat d’assurance qui liste les appareils du client. En général, ce certificat sert à obtenir un rabais sur le prix de l’assurance habitation. Mais il peut aussi s’avérer utile en cas de sinistre.

Si votre assuré est avec Rogers, il peut y accéder en suivant ces étapes.

À retenir

Plusieurs assureurs encouragent leurs clients à se procurer des appareils domotiques. D’un autre côté, ceux-ci peuvent causer des maux de tête lorsqu’un sinistre survient. Pour vous simplifier la vie :

  • Vérifiez si la connexion des appareils avec le panneau central est filaire ou sans fil.
  • Faites réparer ou installer les appareils par un électricien qualifié.
  • Confiez leur programmation au fabricant.

Enfin, si votre assuré doit prouver l’existence de son système domotique, dites-lui de se procurer un certificat d’assurance auprès de son fournisseur.

Partager cet article

Lire plus d'articles

Nouvelles

Par Catherine Marmen|5 min|janvier 2023

Quelle est la formation minimale à suivre pour devenir expert en sinistre?

Vous êtes à la recherche d’une carrière stimulante et peu routinière? Vous aimeriez enquêter sur de...

Sinistrés

Par Margot Boudreau|5 min|janvier 2023

Assurance habitation : comment vous protège-t-elle en cas de sinistre?

Que ce soit pour protéger votre voiture, votre maison ou vous-même, souscrire une assurance vient d...

Sinistrés

Par Catherine Marmen|8 min|décembre 2022

Quoi savoir sur l'assurance habitation

Vous souhaitez souscrire une assurance habitation? Ou vous avez besoin de la renouveler? Grâce à ce...

Nouvelles

Par Margot Boudreau|4 min|novembre 2022

Location à court terme : les comptes à suivre sur les réseaux sociaux

Si vous évoluez dans le milieu de la location à court terme, que ce soit pour héberger des sinistré...

Sinistrés

Par Catherine Marmen|6 min|novembre 2022

Aide financière aux sinistrés : y avez-vous droit?

Saviez-vous que vous êtes peut-être admissible au programme d’aide financière du gouvernement du Qu...

Sinistrés

Par Catherine Marmen|3 min|novembre 2022

Les 9 meilleurs nettoyeurs après sinistre à Montréal

Vous avez été victime d’un dégât d’eau, d’un acte de vandalisme ou d’un incendie? Peu importe le ty...

Logements

Par Catherine Marmen|10 min|novembre 2022

Quels sont les frais engendrés par la location temporaire?

Vous pensez vous lancer dans la location temporaire. Mais connaissez-vous vraiment toutes les dépen...

Logements

Par Margot Boudreau|6 min|novembre 2022

Propriétaires : que faire si un de vos locataires vit un sinistre

Qu’on soit propriétaire occupant ou non, un sinistre dans un logement qui nous appartient n’est pas...

Logements

Par Catherine Marmen|5 min|octobre 2022

Assurer un immeuble ancien : simple et facile?

Vous êtes un amateur d’histoire et d’immeubles anciens? Ces bâtiments pleins de charme possèdent sa...