Le blogue
Sinistar
Logements

Devriez-vous louer votre logement à court ou à long terme?

Par Isabelle Ladouceur-Séguin|10 min|février 2022

Entre la location à court et à long terme, quoi choisir? L’option la plus avantageuse pourrait vous surprendre!

Comme propriétaire de logement à revenus, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour rentabiliser votre investissement. Vous pouvez choisir de signer un bail de location pour avoir des revenus prévisibles (à condition de louer à de bons payeurs!). Ou encore, choisir de vous lancer dans la location à court terme — plus risquée — dans l’espoir d’en tirer un plus gros profit.

Mais saviez-vous qu’il existe une troisième option de location plus méconnue? Eh oui! Nous vous la dévoilerons à la fin, histoire d’entretenir encore un peu le mystère...

Surtout, il faut garder en tête qu’il n’y a pas de mauvais choix dans ce domaine. La meilleure option, c’est celle qui convient à vos besoins et à votre profil d’investisseur. Pour vous aider à trouver chaussure à votre pied, voici une vue d’ensemble des différents types de location.

Location à long terme

Signer un bail de location offre de nombreux avantages... mais aussi quelques inconvénients. Jetons un coup d’oeil aux principaux.

Prévisibilité

La plupart des baux étant pour une durée d’un an, vous pouvez en principe prévoir vos rentrées d’argent sur le long terme. Je dis bien « en principe », car personne n’est à l’abri de mauvais payeurs. Et comme les locataires sont protégés par leur bail, il peut être très difficile de s’en débarrasser.

C’est vrai, il n’y a pas de risque zéro en location — qu’elle soit à court ou à long terme. Cela dit, si vous faites bien vos devoirs, vous devriez pouvoir choisir des locataires fiables. Et ainsi, vous offrir une paix d’esprit et des revenus prévisibles.

Familiarité

En louant pour du long terme, vous avez l’occasion d’apprendre à connaître vos locataires. Et surtout, de développer un lien de confiance avec eux. On le sait : la confiance, c’est précieux!

Des locataires qui vous connaissent bien auront plus tendance à être loyaux et conciliants. En particulier, s’ils sentent que vous l’êtes aussi envers eux. À leur départ, ils pourraient même vous référer des amis de confiance pour reprendre le logement.

Temps

Par rapport à la location à court terme, signer un bail permet d’importantes économies de temps. Bien sûr, vous devez entretenir le logement et faire des réparations à l’occasion. Mais ce n’est rien à côté des tâches requises pour faire de la location à court terme! Nous y reviendrons plus loin.

Finances

Côté finances, la location à long terme peut être avantageuse... ou pas. D’une part, elle est moins risquée que la location temporaire, car plus prévisible. Dans certains cas, cela peut être un avantage de taille. De plus, vous pouvez louer votre logement sans meubles ni charges (électricité, chauffage, Internet), ce qui vous évite des coûts de démarrage.

D’un autre côté, le prix d’un loyer avec bail est plus bas que celui d’un logement temporaire. Ainsi, le potentiel de profits peut être moindre. Cela dit, il faut mettre un (gros) bémol : les propriétaires qui font de la location à court terme doivent composer avec une demande parfois volatile. C’est ce qui explique entre autres les prix plus élevés des logements temporaires. Encore une fois, nous y reviendrons.

Location à court terme

La location à court terme a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années. En particulier depuis l’arrivée de nouvelles plateformes d’hébergement touristique comme Airbnb. Mais s’agit-il d’un moyen facile de s’enrichir?

La réponse, c’est : de moins en moins. Oui, c’est possible de tirer de bons revenus de cette activité. Cela dit, vous pourriez trouver que les efforts et les risques qui viennent avec n’en valent pas la chandelle. Voici un aperçu des pour et des contre.

Finances

Comme on l’a mentionné, les logements temporaires se louent plus cher que les logements loués sur une base annuelle. En principe, il est donc tout à fait possible d’en tirer des revenus beaucoup plus élevés qu’avec la location traditionnelle.

Encore là, le mot clé est « en principe ». En effet, la location temporaire amène aussi son lot de dépenses, qui contribuent au prix plus élevé : meubles, articles d’hygiène, équipement de cuisine, etc. Mais elle implique aussi le risque très réel de ne pas réussir à louer son logement assez souvent pour être rentable. En effet, un logement qui reste vide plus de 25 % du temps peut rapidement vous mettre dans le rouge.

Pour fixer un prix qui tient compte de ces risques, consultez l’article Fixer le prix de votre logement temporaire : un guide pratique.

Imprévisibilité

Si elle peut être lucrative, la location à court terme est aussi très imprévisible. Entre la demande qui fluctue, les contraintes administratives changeantes, et la dépendance aux évaluations (positives) des voyageurs, en faire un gagne-pain stable peut être ardu.

Par exemple, depuis l’arrivée d’Airbnb, certaines municipalités ont carrément interdit la location touristique à court terme sur leur territoire. Plusieurs hôtes ont alors dû choisir entre cesser leur activité de location ou continuer de manière clandestine.

Si la location à court terme est permise dans votre secteur, vous pourriez bénéficier de revenus intéressants. Toutefois, sachez que tout peut changer du jour au lendemain. Et ce, sans que vous puissiez le contrôler.

Contraintes administratives

On vient de les mentionner, mais elles méritent leur propre section! En effet, la location à court terme — en particulier à des touristes — s’accompagne souvent de lourdes contraintes administratives. Par exemple :

  • Obligation de recevoir une attestation de classification et un numéro d’établissement de la Corporation de l’industrie touristique du Québec (CITQ)
  • Obligation de prélever et de remettre les taxes de ventes (TPS et TVQ) et la taxe d’hébergement aux autorités fiscales
  • Obligation d’obtenir un permis de la municipalité, moyennant des frais

Cela dit, la plupart ne s’appliquent pas à vous si vous louez à des clientèles autres que des touristes (sinistrés, personnes en transition de vie, etc.).

Pour en savoir plus, consultez l’article Location temporaire : les règles à suivre en 2022.

Temps

Si vous pensiez que la location à long terme vous grugeait trop de temps, vous n’avez encore rien vu! La location à court terme — parfois pour seulement 1 ou 2 nuitées — demande énormément d’implication de la part du propriétaire.

Non seulement il faut nettoyer le logement entre les séjours, mais il faut aussi accueillir les visiteurs et organiser les départs. Et c’est sans parler du temps requis pour remplir la paperasse, pour promouvoir le logement et pour gérer les réservations.

Ainsi, dans bien des cas, louer un ou plusieurs logements à court terme est un travail à temps plein. Il faut être prêt à investir beaucoup de temps pour avoir du succès. Et surtout, aimer les gens!

Service à la clientèle

La location à court terme requiert beaucoup de service à la clientèle. Comme votre réputation dépend surtout des évaluations que vous donnent vos invités, vous devez les rendre heureux. Cela implique d’affiner votre sens de la diplomatie et de mettre les efforts pour offrir un service exceptionnel.

Et c’est sans oublier les voisins, qui pourraient voir d’un mauvais oeil cette activité locative. Vous devez pouvoir les convaincre de votre sérieux. Mais aussi, limiter le plus possible les désagréments qu’ils pourraient avoir en lien avec vos locations : fêtes bruyantes, va et vient, etc.

Et enfin... la location à moyen terme!

Eh oui! Il n’y a pas que la location à court et à long terme. Certaines clientèles ont besoin d’un logement pour quelques semaines à quelques mois. Notamment, les sinistrés. En louant pour du moyen terme, vous bénéficiez donc d’une plus grande stabilité. Et ce, tout en profitant des prix du marché de la location temporaire.

Quelques avantages en rafale

  • Moins de temps a consacrer au ménage et aux arrivées/départs
  • Moins de contraintes administratives, car cette activité est non régie par la Loi sur les établissements d’hébergement touristique
  • Moins de risques de dérangement pour les voisins

Prêt à vous lancer dans la location à moyen terme?

Hébergez des sinistrés avec Sinistar! Profitez de revenus garantis par les assureurs, tout en aidant des membres de votre communauté dans le besoin.

Devenir hôte Sinistar

 

Partager cet article

Lire plus d'articles

Sinistrés

Par Catherine Marmen|5 min|mai 2022

Quand chercher un logement temporaire après un sinistre

Vous avez subi un sinistre et pensez devoir quitter votre résidence? Si vous êtes assuré, votre ass...

Sinistrés

Par Margot Boudreau|13 min|mai 2022

Le guide du sinistré : tout savoir sur le processus de réclamation

Quand on vient de subir un sinistre, le processus de réclamation peut sembler bien compliqué et les...

Logements

Par Catherine Marmen|7 min|avril 2022

Location temporaire : Devriez-vous faire appel à un service de conciergerie?

Avez-vous l’impression que la vie va souvent trop vite? Personne n’a de baguette magique pour arrêt...

Nouvelles

Par Catherine Marmen|5 min|avril 2022

Les matériaux de construction écologiques

De plus en plus de gens souhaitent construire ou rénover leur maison avec des matériaux écologiques...

Sinistrés

Par Margot Boudreau|7 min|avril 2022

Comment vous sentir comme à la maison dans votre logement temporaire

Après un sinistre, il est fréquent de devoir loger autre part de façon temporaire, le temps des rén...

Sinistrés

Par Catherine Marmen|6 min|avril 2022

6 signes à surveiller avant de louer un logement temporaire

Pour choisir le bon logement temporaire, il faut bien sûr identifier vos critères de recherche . Ma...

Sinistrés

Par Margot Boudreau|9 min|avril 2022

Comment faire l’inventaire de vos biens après un sinistre

Sans y jeter un œil, seriez-vous capable de nommer 20 objets qui se trouvent dans votre salon ? Dan...

Nouvelles

Par Isabelle Ladouceur-Séguin|6 min|mars 2022

Experts en sinistre : Les comptes à suivre sur les réseaux sociaux

Pour les experts en sinistre comme pour les autres professionnels, les réseaux sociaux peuvent être...

Logements

Par Isabelle Ladouceur-Séguin|10 min|mars 2022

Solutions de rechange à Airbnb : Les plateformes de location les plus populaires au Québec

Plus de 10 ans après la création d’Airbnb, la plateforme de location temporaire compte aujourd’hui ...