Circle loading

À quand notre prochain voyage? Voilà donc la question que tout le monde se pose en ces temps de crise. Avec des mesures de distanciation sociale instaurées dans tous les commerces et le port du masque fort conseillé, il est à se demander à quoi l’après COVID ressemblera pour l’industrie du tourisme. 

 

Malgré la situation actuelle, des forfaits de voyage pour le Sud ou des croisières pour les mois à venir sont toujours offerts, et ce à plus de 20% de rabais. De plus, quelques pays commencent tranquillement à se déconfiner et à rouvrir leurs portes pour les voyageurs, notamment la Grèce et l’Espagne parmi tant d’autre. Par contre, il va sans doute que la réouverture des frontières et la possibilité de voyagement amènera son lot de nouvelles restrictions. Des règlements sanitaires plus strictes dans les aéroports et les avions, le port du masque obligatoire, l’industrie du voyage sera confrontée à plusieurs changements.

 

Bien que le voyage à l’étranger pourra être une possibilité pour les Québécois, par précaution, plusieurs opteront plutôt pour des courtes distances, on y verra donc une hausse du tourisme local. En effet, c’est ce que plusieurs encouragent, dont Xavier Gret, président-directeur général de l’Association des hôteliers du Québec: « Ce qu’on prône, cet été, c’est plutôt une campagne de sensibilisation à l’achat local. On encouragera la clientèle à passer directement par les hôteliers, à ne pas passer par des agences de réservation en ligne, pour ne pas que les commissions prises au passage s’en aillent à l’extérieur du Québec.»

 

D’un autre côté, ce sera un dur été pour les plateformes de locations du type Airbnb qui voient une grande perte de leurs clientèles internationales et locales. Plusieurs propriétaires se trouveront avec un revenu en moins avec le freinage des séjours touristiques. Peut-être que certains se tourneront alors vers l’industrie du sinistre, qui elle ne se trouve pas freinée par la pandémie. 

 

Vous désirez proposer vos logements meublés et équipés à des sinistrés ? Rejoignez-vous à l’équipe Sinistar dès maintenant en devenant partenaire.

 

Comment devenir partenaire