Circle loading

La fin de semaine dernière, le sud-ouest du Japon a été frappé par une pluie battante qui a causé de graves inondations et glissements de terrains.  Ces fortes pluies risquent de se déplacer vers l’est du pays ce qui pourrait affecter une région encore plus grande, le premier ministre appelle donc la population à être très prudent. 

Puis, quelque 40 000 policiers, gardes-côtes et membres des Forces d’autodéfense japonaises se sont déplacés aux régions sinistrées. Selon les autorités locales, les intempéries auraient fait jusqu’à une cinquantaine de décès et 13 personnes seraient toujours portées disparues. Plusieurs routes et ponts ont été dévastés par les inondations, coupant ainsi plusieurs habitants des autres et aux services d’aide. En effet, « À cause des fortes pluies, nous avons dû annuler des vols d’hélicoptère au-dessus des zones dévastées », a déclaré à l’AFP Tsubasa Miyamoto, un responsable de la préfecture de Kumamoto.

 

Afin de prévenir de tel éventualités, environ 500 000 habitants des régions de Kumamoto et de Kagoshima ont eu la recommandation d’évacuer leurs logements par l’Agence météorologique japonaise.